Procédure d’alerte

Elle permet au commissaire aux comptes qui relève un fait de nature à compromettre la continuité de l’exploitation, de demander des explications aux dirigeants de l’entreprise. Le comité d’entreprise dispose d’un droit identique lorsqu’il constate des faits susceptibles d’affecter la situation économique de la société.