6 milliards d’euros de pertes comptabilisées sur l’année 2009 au titre de la contrefaçon

Dans son rapport annuel remis le 13 avril 2010, l’Union des Fabricants (UNIFAB) a estimé à 6 millions d’euros les pertes des entreprises françaises du fait d’agissements contrefaisants. Les principaux produits contrefaits sont les articles de luxe, les cigarettes, les DVD, les produits high-tech, les médicaments, les pièces automobiles, les jouets, les boissons, et les cosmétiques. Dans l’Union européenne, les saisies de produits contrefaits ont été multipliées par 7 entre 1999 et 2008.

L’UNIFAB souhaite voir les pouvoirs publics agir sur cinq axes prioritaires: améliorer la coopération internationale dans la lutte contre la contrefaçon, renforcer les dispositifs juridiques, améliorer la réponse opérationnelle à la contrefaçon, mieux sensibiliser les acteurs et l’opinion et enrayer la cyber-contrefaçon sur Internet.

La contrefaçon représente un manque à gagner de 200 à 300 milliards d’euros par an, la France perdant à elle seule plus de 6 milliards d’euros. Le pillage du savoir-faire national copié le plus souvent à l’extérieur de nos frontières conduit à la suppression régulière des postes d’emplois traditionnels : 200 000 en Europe dont 38 000 en France (Etude KPMG pour l’Unifab).

Source : « L’impact de la contrefaçon vu par les entreprises en France », avril 2010. Consultable sur le site de l’Unifab : http://www.unifab.com/fr/