Parution du dernier numéro du Bulletin du droit des Secrets d’Affaires (BSA) #1

A lire l’étude consacrée par Bernard CARAYON au secret des affaires, et nos brèves sur le droit de l’IE.

 

http://www.fondation-prometheus.org/wsite/wp-content/uploads/BSA_001_A4_2012.pdf

 

UK : Le Prince William renseigne malgré lui

Dans le cadre d’une opération de communication autour des engagements militaires du Prince William, héritier en second rang de la couronne d’Angleterre, des photos ont été diffusées le montrant à l’œuvre dans son affectation en Irlande.

 

Toutefois, ces images permettent de prendre connaissance, sur l’écran de l’ordinateur figurant sur les clichés, des identifiants et login, ainsi qu’un document comprenant une adresse e-mail classifiée confidentiel défense.

Ces informations indirectement – et surtout imprudemment – communiquées ont été jugées suffisamment sensibles pour qu’elles soient masquées dans leur réédition.

 

La prévention en matière de protection de l’information ne doit-elle pas commencer par le haut ?

 

http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/21/01003-20121121ARTFIG00522-le-prince-william-cache-mal-des-secrets-militaires.php

 

Espionnage de la patronne d’AREVA, Libération a eu connaissance des PV d’audition des personnes visées par la procédure pénale

Nous apprenons que l’enquête permet de mettre à jour certains comportements blâmables, ce qui ne nous étonnera pas.

 

Toutefois, le quotidien national commet une approximation critiquable, en faisant une nette confusion entre intelligence économique et espionnage, malheureusement source d’équivoque dans l’esprit du grand public.

 

Rappelons que cette affaire est un des volets du dossier URAMIN, qui semblerait être une grande escroquerie autour de pseudo mines d’Uranium rachetées par AREVA, pour laquelle Anne LAUVERGEON, Présidente du fleuron de l’industrie nucléaire, n’aurait pas pris les précautions qui s’imposaient, probablement par précipitation dans un contexte de course effrénée vers les gisements stratégiques.

 

Par suite, elle aurait fait l’objet d’une enquête ayant largement dépassé la simple acquisition d’informations publiques. Le patron de la société qui a opéré cette surveillance clandestine reconnaît avoir utilisé des manœuvres répréhensibles.

 

La question sous-jacente dans cette affaire sera de savoir si, en l’absence de tout ordre formel, un commanditaire pourra être inquiété du fait de tels agissements. En d’autres termes, en cherchant à se laver les mains en externalisant les moyens entrepris peu recommandables auprès de prestataires indélicats, y a-t-il complicité ?

 

http://www.liberation.fr/societe/2012/11/19/operation-lauvergeon-l-audition-des-espions_861648

La connexion et l’interaction Droit et IE

La connexion et l’interaction Droit et IE :

un constat lucide et pertinent fait par Bernard CARAYON, lui-même devenu Avocat

 

http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/les-cabinets-d%E2%80%99avocats-se-familiarisent-avec-l%E2%80%99intelligence-%C3%A9conomique/

L’économie, c’est la guerre !

Tel est le titre de la dernière enquête journalistique de Frédéric CHARPIER, sous-titrée « agents secrets au service du big business », lequel a découvert la réalité de la guerre économique.

 

Présentation (Seuil) :

 

« Les États se livrent une guerre économique aussi discrète qu’implacable. En temps de crise mondiale, il y va de leur survie.

La guerre s’étend dans le dédale des couloirs de l’Union européenne, de l’OMC, ou des institutions financières internationales. Elle s’invite dans les programmes secrets des laboratoires universitaires et des agences gouvernementales engagés dans des recherches stratégiques liées aux nanotechnologies, à la biométrie ou à la robotique.

Les soldats eux-mêmes sont le plus souvent indécelables. Agents secrets ou personnels de puissants et opaques réseaux d’influence, ils opèrent sous le couvert de grands groupes industriels, de cabinets d’enquête et de sociétés militaires privés. Ils se camouflent dans des centres de recherche et des fondations, infiltrent des ONG, n’hésitent pas à instrumentaliser ces modernes chevaux de Troie que sont les fonds d’investissement. À leur disposition, ils ont tous les moyens de l’intelligence économique : recherche, technologie, argent…

Frédéric Charpier a exploré les zones d’ombre, interrogé les acteurs et fouillé des milliers de documents. Des États-Unis à la Chine en passant par l’Irak, la Mauritanie ou Israël, il raconte les batailles, dévoile les coups tordus et les stratégies, s’interrogeant, enfin, sur la position de la France sur ce théâtre d’opération. »

 

http://www.seuil.com/livre-9782021022247.htm

L’Elysée, cible des USA ?

Dans l’épisode de la cyber attaque du printemps 2012 dirigée contre le système informatique du Palais de l’Elysée, après enquête, le pilote de cette opération numérique d’envergure serait notre allié … américain.

 

http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/11/20/01007-20121120ARTFIG00717-l-elysee-aurait-ete-pirate-par-les-etats-unis.php

Secret des affaires : l’espionnage c’est le vol !

Notre tribune dans … 

 

 

 

 http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121112trib000730342/secret-des-affaires-l-espionnage-c-est-le-vol.html

 

Guerre économique contre les télécoms chinois

La lettre A (n°1568 – 16 novembre 2012) révèle que le constructeur de matériel de télécoms Huawei fait l’objet d’une attention toute particulière des pouvoirs publics français, mais aussi indiens, australiens et américains (ces derniers bloquant purement et simplement toute importation de matériel Huawei).

 

Leurs produits sont suspectés de permettre la captation d’échanges privés et/ou confidentiels au profit d’autres puissances.

 

L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI – http://www.ssi.gouv.fr/ ) recommande donc aux opérateurs français des télécoms d’éviter leur usage.

 

Le Manuel d’intelligence économique, Lauréat du Prix IEC’12

 Lu sur le portail de l’IE :

http://www.portail-ie.fr/en-direct/1844-le-manuel-d-intelligence-economique-laureat-du-prix-iec-12.html  :

 

L’ouvrage collectif « Manuel d’intelligence économique » qui est paru aux PUF sous la direction de Christian Harbulot a été élu Lauréat du Prix IEC’12.

 

La remise du Prix (La « chouette de cristal ») aura lieu le 20 novembre prochain au cour de la JIEE’12 (Journée nationale d’Intelligence Economique d’Entreprise), programme ci-joint : http://www.jiee.fr/

 

 

 

 

Le chapitre pour lequel nous avons contribué est consacré à l’intelligence juridique et les secrets d’affaires.

 

Parution du Tome 2 de l’ouvrage traitant des « Stratégies juridiques des acteurs économiques »

Cet ouvrage collectif se veut un complément à la prise de décision des dirigeants d’entreprises. Il permet de prendre conscience que loin d’être une science inerte ou poussiéreuse, le droit se veut également outil stratégique et un moyen efficient de conquête de marchés.

 

Notre chapitre est consacré à la stratégie de protection des secrets d’affaires dans le cadre d’un contentieux judiciaire.

 

Présentation générale : http://editions.larcier.com/titres/127149_2/strategies-juridiques-des-acteurs-economiques.html

 

Introduction librement accessible : 
http://editions.larcier.com/resource/extra/9782804443573/Introduction%20STRAJURI2.pdf