L’Agence du Médicament modifie sa politique de confidentialité

Afin de satisfaire le besoin de transparence de plus en plus exacerbé, et suite aux scandales émaillant l’actualité judiciaire et sanitaire, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a été contrainte de réviser ses règles de communication.

 

Amendé sous la pression de parlementaires de la majorité, le règlement intérieur des experts de l’ANSM (notamment son article 12) régit de plus manière souple le mode opératoire et le périmètre des informations pouvant dorénavant être dévoilées au grand public.