Mickey se fait tirer l’oreille

 

Alors que le distributeur de meubles suédois est toujours dans l’œil du cyclone, l’exploitant du parc européen Disney (Marne la Vallée) a récemment été condamné pour avoir « espionné » ses salariés à l’embauche par le Tribunal correctionnel de Meaux en date du 27 juin 2013, pour des faits connus et établis entre 1999 et 2004.

 

L’employeur se renseignait sur les candidats auprès d’officines composées d’anciens gendarmes et policiers qui avaient leurs sources en activité au sein de la Police ou de la Gendarmerie.

 

Mickey les grandes oreilles s’en remettaient aux barbouzes.