Big brother is wathing you (sans la CNIL)

Tandis que l’affaire PRISM/Snowden apporte régulièrement son lot de révélation de la maîtrise des systèmes d’information par le renseignement d’état américain, la France tente de se doter d’une législation spécifique quant à la captation de telles données (loi de programmation militaire).

 

L’article 13 du projet de loi vise l’accès en temps réel aux données de connexion par des agents des ministères de l’intérieur, de la défense et du budget.

 

Au-delà de l’émoi légitime suscité par une telle intrusion par géo localisation instantanée, la CNIL n’a pas été préalablement saisie sur cette question cruciale.

 

Cela a valu l’expression d’un vif regret parla CNIL.