Internet, une source parfois très ouverte

En matière d’IE, il n’est pas rare de voir les professionnels classifier les sources d’information selon leur origine, savoir :

  1. « blanches » pour celles qualifiées d’ouvertes, c’est-à-dire aisément accessibles moyennant peu d’effort de recherche,
  2. « grises » désignant celles qui sont librement accessibles, moyennant toutefois des manœuvres ou investigations relativement lourdes ou encore confiées à des spécialistes, et enfin
  3. « noires » qualifiant celles qui sont protégées et ne peuvent être obtenues sans enfreindre un système de sécurité et/ou la Loi.

 

Or, bien que certaines informations internes – dites « noires » dans le jargon énoncé ci-dessus – soient désignées comme étant strictement confidentielles, elles se retrouvent parfois diffusées par erreur par les personnes tenus au secret.

 

C’est le résultat de l’analyse effectuée par le blog « bugbrother » hébergé par Le Monde.fr :

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2014/08/20/confidentiel-ne-pas-diffuser-sur-internet/