La norme, enjeu incontournable de l’intelligence économique

Longtemps peu considéré, ce sujet tend à être davantage pris en considération.

Nous sommes d’ailleurs un des acteurs du dispositif d’influence normative et législative, par nos travaux, conseil et accompagnement d’élus et d’institutions.

 

Fort de cette expérience, dans un contexte flagrant de guerre économique mis en évidence par les récentes affaires BNP PARIBAS, VW, ALSTOM … nous avons été récemment entendu, au cours d’une table ronde,  par le Service de coordination à l’intelligence économique (SCIE).

 

Notre propos est rapporté dans le numéro 45 de décembre 2015, avec l’une de nos contributions (pages 10-11) : http://presse.experts-comptables.com/download/?id=3673&pn=405471-pdf&display=1

 

 

Il faut rapprocher cette réflexion des conclusions de l’Autorité de la Concurrence (AdlC) laquelle avait planché sur la question de la norme, en regard du monopole ainsi conféré à certains acteurs économiques (voir notre post sur le sujet : http://demaisonrouge-avocat.com/2014/02/19/la-norme-genere-t-elle-une-chasse-gardee/ ).

 

Dans son avis du 17 novembre 2015, l’AldC préconise les comportements suivants :

 

–          Davantage de transparence et de rigueur (réflexion et rationalisation) concernant l’élaboration de la norme ;

–          Davantage d’information et de présentation sincère (coûts, structures) concernant les méthodes et démarches de certification

–          Mieux encadrer la normalisation dans le métier du BTP dont il a été constaté divers abus de certains acteurs de la filière pour mettre en avant leurs marques et produits.