Renseignement : au service de la France

Reprenant volontairement ce titre tiré de la série de 2015 diffusée sur Arte http://sites.arte.tv/auservicedelafrance/fr nous relevons tout d’abord que la DPSD – qui appartient au premier cercle des 6 services de la communauté du renseignement – a été renommée « Direction du renseignement et de la sécurité de la défense » (DRSD) suivant décret n°2016-1337 du 7 octobre 2016 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=19A23E8AE2986AB942E4FBA5ECFC052F.tpdila22v_2?cidTexte=JORFTEXT000033204719&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000033204555 . Sa mission reste néanmoins inchangée.

 

Par ailleurs, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a rendu son premier rapport public d’activité pour l’année 2015, cette année ayant été marquée tant par l’adoption des lois renseignement (juillet et novembre) mais encore par de nombreux attentats terroristes :

http://www.sgdsn.gouv.fr/IMG/pdf/RAPPORT_D_ACTIVITE_2015_DU_SGDSN.pdf

 

A relever que la Suisse s’est dotée en septembre 2015 d’une loi sur le renseignement, et qu’un texte sur la même thématique est en discussion en Belgique.

 

Dans le cadre de l’activité antiterroriste des services de renseignement français – action la plus préoccupante pour le grand public et qui sollicite davantage les services actuellement – France Inter a mené une enquête très instructive sur les (nouveaux) métiers concernés https://www.franceinter.fr/societe/secrets-d-info