Sur Facebook, les « amis » ne sont que des contacts

Sans devoir revenir à la notion d’amitié, nécessairement sincère profonde et désintéressée, il est intéressant de voir comment, au fil du temps, Facebook, en tant que média, est devenu une source substantielle de décisions judiciaires (diffamation, preuve, injures, … déjà recensées par ce blog).

 

En l’espèce, il s’agissait d’invoquer un cas de suspicion légitime, dès lors qu’un avocat siégeant en matière disciplinaire appartenait au cercle « d’amis » du compte Facebook du plaignant. Il était donc présupposé un lien de connaissance où le juge pouvait être considéré comme étant également partie.

 

Pour sa part, la Cour de cassation a estimé que ce lien ne pouvait être supposé, l’appellation « ami » ne recouvrant pas un sentiment mais davantage une mise relation entre personnes partageant des centres d’intérêt communs (notamment professionnels) https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/deuxieme_chambre_civile_570/1_5_35798.html

 

Cass civ 2e, 5 janvier 2017, n°16-12.394