Usages numériques, e-santé et cybersécurité

Avec la transformation digitale, conduisant au tout dématérialisé, et l’émergence et nouveaux objets connectés (IoT, mais encore drones, imprimantes 3D, robots, intelligence artificielle, …), les risques numériques sont tout autant une réalité augmentée.

 

Réfléchir à cette question essentielle de la cybersécurité dans les usages quotidiens est une des préoccupations portée par la Fédération européenne des experts en cyber sécurité (www.efcse.eu) dont nous sommes un des membres fondateurs, rédacteur du manifeste.

 

Cette question essentielle de l’intégrité des données et de leur préservation à l’égard des tiers est d’autant plus prégnante en matière de santé numérique, enjeu des prochaines années https://portail-ie.fr/analysis/1539/la-sante-connectee-entre-espoir-et-inquietude

 

En revanche, si un récent rapport parlementaire se réjouit du succès des objets connectés et questionne sur la place du droit dans cette dimension économique émergente, il fait malheureusement (ou sciemment ?) l’impasse sur la dimension sécurité http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i1936.asp

 

Cependant, mettant en évidence une prise de conscience publique de la question, le décret n°2017-58 du 23 janvier 2017 a institué un délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces au ministère de l’intérieur https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000033909606

 

 


matrix