La confidentialité des comptes toujours en débat

Bien que certaines avancées aient été enregistrées ces dernières années sur la restriction à l’accès aux comptes sociaux déposés au greffe du Tribunal de commerce, désormais assortis dans une certaine limite d’une option de confidentialité, une question parlementaire a néanmoins mis en lumière certaines craintes légitimes.

 

Le Ministère de l’Economie et des Finances (Minefi) était interrogé pour savoir s’il est envisagé d’exclure de l’interdiction d’accès aux comptes annuels les sociétés spécialisées en information de solvabilité et prévention de défaillance.

 

En réponse au Sénateur, le Minefi a rappelé que l’article A 123-68-1 du Code de commerce prévoit un accès à l’intégralité des comptes déposés à certaines organisations (autorités judiciaires et administratives, Banque de France, …) en ce compris les sociétés spécialisées en information de solvabilité et prévention de défaillance.

 

http://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ160320603.html

 

 

A rappeler également que même assortis de l’option de confidentialité (relative comme vu ci-dessus), le dépôt des comptes reste obligatoire, quelle que soit la taille de l’entreprise, ainsi que l’a encore récemment jugé la Cour d’appel de Colmar (CA Colmar, 27 févr. 2017, n°16/05766).