Bataille géoéconomique dans l’univers numérique

Jour après jour, il devient évident que le cybercontinent est devenu un espace d’affrontement numérique, mais encore commercial, fiscal, juridique … nous l’évoquons d’ailleurs dans notre dernier ouvrage : https://www.vapress.fr/shop/PENSER-LA-GUERRE-ECONOMIQUE_p53.html

 

Plusieurs faits confirment notre analyse.

 

Tout d’abord, l’interview, rarissime, de l’avocat américain John Quinn qui évoque la bataille des brevets entre Apple et Samsung, qu’il défend devant les tribunaux américains http://premium.lefigaro.fr/societes/2018/02/12/20005-20180212ARTFIG00296-john-quinncertains-contentieux-sont-des-menaces-mortelles-pour-les-entreprises.php cela nous renvoie à notre précédente opinion exprimée dès 2012 http://demaisonrouge-avocat.com/2012/06/25/apple-vs-samsung-la-guerre-des-logiciels-brevetes/

 

Alors que nous prétendons que les GAFAM, par leur détention et leur contrôle des données, sont devenus des quasi-états, tendant à une « netcratie » enfant naturel d’un libéralisme débridé et d’une surveillance électronique à grande échelle, certains avancent les mêmes craintes : http://premium.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/02/02/32001-20180202ARTFIG00351-la-toute-puissance-des-gafa-commence-a-inquieter.php

 

Cette puissance accrue des géants du numérique s’affirme tandis que les USA enregistrent un affaiblissement relatif du dollar et que l’élection de Donald Trump aura été un symptôme – plutôt qu’un fait générateur pensons-nous – d’un modèle économique en crise http://premium.lefigaro.fr/conjoncture/2018/01/15/20002-20180115ARTFIG00257-donald-trump-a-t-il-affaibli-la-puissance-financiere-americaine.php Dès lors, les GAFAM peuvent-ils se mesurer ou même ses substituer aux états ?

 

C’est pourquoi, ayant riposté avec le RGPD bientôt en application http://www.ibo.fr/cas-detude/ibo-simplifie-rgpd-6-fevrier-2018-centre-diocesain-a-clermont-ferrand/ l’Europe s’en prend également aux GAFAM par la fiscalité http://www.liberation.fr/planete/2018/01/24/l-ue-inflige-pres-d-un-milliard-d-euros-d-amende-a-qualcomm-fournisseur-d-apple_1624839