Sur le front de la guerre économique

Alors que la déglobalisation actuelle conduit à une guerre froide économique, les pays vivent un regain de patriotisme économique inattendu.

 

Affaire a qui servi de prise de conscience des autorités et dirigeants de grandes entreprises, la vente d’ALSTOM (branche énergie) à GENERAL ELECTRIC  https://www.marianne.net/economie/alstom-general-electric-les-preuves-du-grand-racket-americain connaît un rebond avec le refus du rapprochement de la branche transports avec SIEMENS par la Commission européenne, d’une part, https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/bruxelles-refuse-la-fusion-entre-alstom-et-siemens-806484.html  et la sortie du livre de Frédéric PIERUCCI, d’autre part https://livre.fnac.com/a12948288/Frederic-Pierucci-Le-piege-americain . Ce dernier a été le bouc émissaire de ce chantage et revient sur certains aspects nébuleux qu’il met en lumière.

 

A l’instar du reportage Guerre fantôme https://www.guerrefantome.com/  qui avait convaincu certains parlementaires d’ouvrir une enquête sur cette affaire, ce livre-témoignage de l’ancien cadre d’ALSTOM qui a vécu de nombreux mois en prison a décidé le député Olivier MARLEIX de faire un signalement au Parquet National Financier, devant la révélation d’éléments troublants http://premium.lefigaro.fr/flash-eco/france-un-depute-saisit-la-justice-sur-l-affaire-alstom-ge-20190117 .

 

 

En parallèle, la loi PACTE en cours d’adoption prévoit la création d’une délégation parlementaire à la sécurité économique, ainsi que le renforcement du dispositif de contrôle des investissements étrangers en France (IEF).

L’Allemagne entend également densifier les engagements stratégiques : https://www.capital.fr/entreprises-marches/lallemagne-veut-proteger-les-fleurons-de-son-industrie-1326320

 

Les penseurs en sont actuellement à remettre en cause ce globalisme unipolaire, même si cela est à contre-courant du discours officiel servi pendant 20 ans : http://www.nicolasbaverez.com/2019/01/28/4027/ et conduit à contester le système pour ériger un concept de sécurité économique http://premium.lefigaro.fr/vox/economie/2019/01/25/31007-20190125ARTFIG00280-comment-la-france-a-renonce-a-garder-le-controle-de-son-patrimoine-economique.php